Comment enchérir lors d’une vente aux enchères ?
<

Ce qu’il faut savoir pour enchérir lors d’une vente aux enchères

Les ventes aux enchères publiques (de bijoux, d’objets divers, de mobilier, de voitures, etc.) sont organisées par des salles des ventes. Toute personne majeure, responsable et solvable peut y assister en tant qu’acheteur. Le principe est simple : un commissaire-priseur présente un objet, et la personne qui propose le prix le plus haut le remporte. Zoom sur la bonne attitude à avoir quand on veut enchérir.

Les différentes façons d’enchérir

Il en existe 5 principales :
– Si vous êtes dans la salle, il suffit de faire un signe au commissaire-priseur. Vous pouvez aussi annoncer l’enchère à haute voix, ou lever un panneau. La manière de procéder est indiquée en début de séance.
– Vous pouvez mandater un tiers, autrement dit donner à une personne le droit de faire le travail d’enchère en votre nom.
– Vous pouvez enchérir par téléphone. C’est un service gratuit proposés par les salles des ventes, permettant de toucher les acheteurs du monde entier. Pour ce faire, vous devez vous faire connaître avant : la salle vous demandera alors quelques renseignements dont vos coordonnées bancaires.
– Vous pouvez fixer un ordre d’achat que vous remettez à la salle accompagné d’un RIB. Il s’agit du prix maximum que vous proposez pour un objet.
– Vous pouvez enchérir par internet quand la vente est retransmise en direct.

À faire, à ne pas faire
Lorsque vous vous rendez dans une salle des ventes dans le but d’enchérir :
– Venez observer les objets que vous convoitez avant la vente, afin de juger vous-même de leur état.
– Prenez le temps de lire les conditions de vente propres à chaque vente, qui viennent compléter les conditions générales de ventes déjà applicables à toutes les ventes publiques. Affichées dans la salle (et lues avant la mise en vente du premier lot), elles apportent des clauses supplémentaires sur la manière d’enchérir, l’état des lots, les frais de vente, les modalités de paiement ou l’enlèvement des objets acquis. Attention, dès que vous enchérissez, la salle des ventes considère que vous approuvez ces conditions.
– Gardez une attitude calme, sans gestes brusques, qui pourrait faire croire à tort au commissaire-priseur que vous enchérissez.
– N’oubliez pas : Si vous être la dernière enchère, que le marteau frappe son socle et que vous entendez « adjugé », l’objet est à vous et vous ne pouvez plus vous désister. Vous êtes dans l’obligation de le payer rubis sur l’ongle, majoré des 15% supplémentaires appliqués au titre des frais d’adjudication.
– Renseignez-vous sur le « pas de vente » : la somme qui augmente chaque enchère pour « les faire monter ». C’est le commissaire-priseur qui en décide en fonction de l’objet : il ne fera pas monter les enchères sur un Picasso de 20€ en 20€.

Ça y est, vous êtes prêt à enchérir ! Fixez-vous tout de même des limites, car c’est très grisant de se battre pour obtenir un objet ! Restez raisonnable pour ne pas vous retrouver très embêtés au moment de payer… Adjugé, vendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *